La femme : Victor lui tenait la main. Ils se lançaient des regards qui criaient au désir,
ça se sentait même à la distance où j’étais. Il l’a doucement poussée contre une voiture et l’a embrassée.
Elle avait l’air surprise. Il a embrassé sa nuque et elle n’a pas bougé. Elle a hésité, il avait l’air d’insister.
Comme elle hésitait toujours, il lui a enlevé son chemisier. Victor c’est un mec qui va droit au but, je ne sais pas…
C’est juste que j’ai été surprise qu’il l’enlève d’un coup mais, après tout, ça ne me regarde pas non ? “

 

L'EQUIPE

Texte PAMELA GHISLAIN | Mise en scène SANDRINE DESMET | Assistanat à la mise en scène JULIEN BESURE | Avec MURIEL BERSY, JULES CHURIN, PAMELA GHISLAIN, PATRICK MICHEL | Scénographie MAUD GROMMEN | Mouvement NATHALIE BREMEELS | Création lumières et régie GREGOIRE TEMPELS | Musique originale PEPERSTREET PROJECT (JEROME DEJEAN et CHRISTOPHE JANSSEN) | Regard extérieur et vidéos ALEXANDRE DROUET | Diffusion CHRISTINE WILLEM-DEJEAN | Visuel © BAPTISTE MARYNS

Anna est édité chez Lansman et disponible en librairie

Avec le soutien de l’Atelier R, du Festival Cocq’Arts, du BAMP (Brussels Art Melting Pot), du Look’IN Out, de l’Archipel 19, de la Cité Internationale des Arts, du Boson, du Petit Théâtre Mercelis et de l’Escale du Nord.

 

RECOMPENSES

Le texte 'Anna' est nominé pour le prix des metteurs en scène 2018 du CED-WB

Le texte 'Anna' est nominé pour les prix littéraires de l'Académie de littérature francophone de Belgique dans deux catégories, 
le Grand Prix des arts du spectacle 2020 et le Prix Découverte 

Lien vers la nomination 

 

ON PARLE DE NOUS

" Un chef-d’œuvre ! Tout en explorant subtilement le phénomène du viol par le prisme de la zone grise, où consentement et abus s’enlacent en nœuds inextricables, le texte gratte, jusqu’au sang, la terre de la moralité pour atteindre une couche géologique supérieure : des enjeux universels de la condition humaine tels que l’incommunicabilité, le déni et le dédoublement."

Le carnet et les instants
Lire l'article

 

 

" Les scènes, brèves, se succèdent avec comme alternance dialogues et monologues. Elles font surgir avec pertinence la difficulté à dépasser une parole banale et vide qui contourne tabous et problèmes pour éviter de voir en face les vérités du mal-être de chaque individu."

Rue du théâtre 
Lire l'article